avril / mai 2015

 le jardin et ces produits toxiques pour nos animaux

 

 

Les beaux jours arrivent et l'on veut s'occuper du jardin ou du potager. Cependant n'oulions pas que

 

certains produits utilisés pour protéger ou nourrir ce que l'on a planté peut être toxique pour la faune et

 

donc nos animaux de compagnie. Ces produits toxiques il en existe  plusieurs, 5 d'entre eux  seront

 

développés sur cette page.

 

 

1-Antilimaces

Les anti-limaces ou mollucides sont fréquemment utilisés dans les jardins. il en existe à base de 3 substances différentes :

 

- le métaldéhyde, sous forme de granulés ou de pastilles, souvent bleu turquoise, parfois rose ou vert

 

- le methiocarbe (ou mercaptodimethur), en granulés violets

 

- le phosphate ferrique (ou ferramol), en granulés gris verts

 

le métaldéhyde possède  une action convulsivante, entrainant les signes suivants, qui apparaissent dans les 2 heures après

 

l’ingestion : salivation abondante, encombrement des voies respiratoires, crises convulsives pratiquement ininterrompues, et

 

parfois diarrhée verdâtre nauséabonde. La mort peut survenir suite aux difficultés respiratoires.

 

Le méthiocarbe produit aussi rapidement une hypersalivation, des vomissements, de la diarrhée, des troubles respiratoires et

 

des tremblements ou des convulsions. L'évoluation peut également être mortelle.

 

Le phosphate ferrique, souvent présenté comme un produit sans danger sur l’emballage, est moins dangereux, mais peut

 

entraîner  salivation, vomissements et diarrhée, et lors d’ingestion importante peut provoquer une hépatite.

 

 

2-antimousses

Après ingestion de sulfate de fer, le chien ou le chat peuvent présenter en moins d’une heure, des vomissements (parfois

 

même avec du sang), des douleurs abdominales voire de la diarrhée. Si la quantité ingérée est importante, le foie est atteint et

 

le cœur peut devenir défaillant, entraînant un coma accompagné de tremblements.

 

Lorsqu’un chat lèche une surface recouverte d’un produit contenant un ammonium quaternaire, il présente le plus souvent une

 

salivation mousseuse importante. La langue est la zone la plus atteinte, elle apparaitra rouge et douloureuse.  Ces premiers

 

symptômes sont liés à l’action irritante de ces molécules sur les muqueuses de l’appareil digestif (bouche et estomac). Lors

 

d’ingestion d’une forte quantité, l’animal peut présenter faiblesse et tremblements. Dans le cas particulier où le produit à base

 

d’ammonium quaternaire serait projeté dans l’œil, il peut occasionner une douleur et une rougeur avec présence d’un

 

écoulement.

 

 

3-Insecticides

Les intoxications surviennent lors de l’ingestion accidentelle de ces produits lorsqu’ils sont mal stockés, ou plus rarement de

 

végétaux traités (surtout les semences), et lors de surdosage thérapeutique. Une intoxication par les insecticides peut aussi

 

survenir si on traite un animal avec des produits sous leur présentation phytosanitaire et non sous forme de médicament

 

vétérinaire. Ou bien encore lors de mésusage, si par exemple vous utilisez un insecticide pour chien sur le chat.

 

Enfin, cela peut arriver par malveillance, car certaines personnes mal-intentionnées préparent des appâts avec un insecticide.

 

Presque tous les insecticides agissent en perturbant le système nerveux de l’insecte, et ces perturbations peuvent aussi

 

survenir chez les mammifères. On peut suspecter une intoxication par l’un de ces produits si les symptômes suivants,

 

associés ou non, apparaissent de manière brutale (dans l’heure qui suit l’ingestion ou les heures suivant le contact) : votre

 

animal bave énormément, vomit, a ses pupilles anormalement dilatées ou retrécies, une démarche titubante, présente des

 

difficultés respiratoires, des tremblements ou des convulsions. Ce sont les principaux signes d’alerte, bien que non

 

spécifiques.

 

 

4-engrais

les engrais qui apporte l’azote sous une forme organique sont dangereux pour le chien, car il s’agit souvent de produits à base

 

de fumier de volailles, de poudre d’os, de sang séché… c’est à dire de sous-produits d’origine animale qui dégagent une odeur

 

qui les rend très appétents pour le chien.. Celui va donc en consommer une grande quantité et les doses toxiques peuvent

 

alors être plus facilement atteintes.gastroentérite sévère;

 

L’intoxication par les engrais minéraux est généralement bénigne, car la quantité ingérée n’est pas très importante. Attention

 

cependant aux engrais riches en potassium qui peuvent entraîner des troubles cardiaques.

 

Lors d’ingestion d’un engrais composé chez le chien ou le chat, les symptômes  apparaissent quelques minutes ou quelques

 

heures plus tard. On note surtout des vomissements et de la diarrhée par action irritante sur la muqueuse digestive.

 

L'animal peut présenter  également de la salivation et de la soif.

 

 

 

5-Rodenticides (mort aux rats)

 

Les appâts contre les souris et les rats sont à base de céréales et sont attirants pour beaucoup d’autres espèces. En raison de

 

leur très large utilisation, les raticides sont à l'origine d'intoxications fréquentes chez le chien, mais également chez le chat, et

 

plus rarement le cheval et les animaux d’élevage. Ces intoxications sont le plus souvent d'origine accidentelle, mais parfois

 

aussi d'origine malveillante. L'intoxication par ingestion de rongeurs empoisonnés concernent surtout les rapaces, car elle

 

n'est possible qu'en cas d'ingestion régulière.

 

 

2 sortes de toxiques sont autorisés aujourd’hui dans les raticides et souricides vendus en Europe : l’alpha-chloralose et les

 

anticoagulants antivitamine K.

 

Les antivitamine K sont toxiques pour le sang. Ce sont des anticoagulants, c’est à dire qu’ils empêchent le sang de coaguler

 

lors de saignement. Les symptômes n’apparaissent pas dans les minutes ou les heures qui suivent l’ingestion. Ils surviennent

 

généralement 1 à 4 jours après, parfois jusqu’à 8 jours plus tard. On observe d’abord une baisse d’entrain et d’appétit, de la

 

fatigue. Parfois de la toux, une boiterie, et quelquefois des saignements visibles : dans la bouche par exemple, ou bien la

 

présence de sang dans l’urine ou dans les selles. Si des hémorragies internes importantes surviennent, une aggravation rapide

 

peut se produire et l’intoxication peut être mortelle.  Fort heureusement il existe un antidote qui peut être administré d’abord

 

par le vétérinaire, puis en comprimés par le propriétaire pendant plusieurs semaines.

 

L’alphachloralose est toxique pour le système nerveux. Lors d’intoxication par ce produit, l’animal présente des signes

 

rapidement, dans les heures qui suivent l’ingestion. On observe d’abord de la salivation et des troubles de l’équilibre, ainsi

 

qu’une modification de son comportement. Puis il devient prostré et ne peut plus se lever. Il peut ensuite tomber dans le coma,

 

mais avec souvent des tremblements, et parfois l’apparition de convulsions. Sa température corporelle diminue et il se refroidit.

 

L’intoxication est souvent mortelle sans traitement, surtout chez le chat qui est plus sensible que le chien.

© 2023 by Animal Clinic. Proudly created with Wix.com

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus

SERVICES

24h/24

7j/7

- Consultation
- Domicile
- Urgence 24h/24
- Chirurgie
- Hospitalistion

- Echographie

HORAIRES DES
CONSULTATIONS

Lundi

 

 

Mardi

 

 

Mercredi

 

 

Jeudi

 

 

Vendredi

 

 

Samedi

 

 

sur rdv

sur rdv

sur rdv

sur rdv

sur rdv

sur rdv

 

ADRESSE CABINET VETERINAIRE

clos ste anne 2

1332 Genval

 

Tel:  0476/ 31 79 82

       

 

mail: cbonnard11@gmail.com        

 

 

 

 

Facebook  

cabinet veterinaire

bonnard christelle